Emile et Henriette Gallé


978-2-88453-179-5
Art, Correspondance, Lettres

Correspondance 1875-1904

Philippe Thiébaut et Jacqueline Amphoux

Si les « Ecrits pour l’art » réunissant bon nombre de textes de Gallé que son épouse Henriette avait publiés en 1908, quatre ans après la mort de son mari, disent beaucoup de notre artiste (né en 1846 à Nancy où il mourut en 1904), ils ne disent pas tout. Seule son abondante correspondance permet en réalité de saisir sa personnalité complexe d’homme et d’artiste.
Ce qui est révélé ici est certainement la part inaccessible, la plus intime également, de la correspondance de notre artiste qui doit être considérée comme inédite : celle, croisée entre les deux époux, conservée par leurs descendants.
Cette correspondance est composée de trois temps forts :

- Les lettres qui précèdent le mariage avec Henriette, célébré au printemps 1875.

- Les lettres échangées à un moment où Emile Gallé s’impose sur la scène nationale et internationale avec le succès retentissant qu’il remporte à l’Exposition universelle de Paris en 1889 et devient une personnalité du Tout-Paris mondain, littéraire et artistique.

- Les lettres de l’époque des difficultés, contemporaine de l’Exposition universelle de 1900 avec les premiers symptômes du mal qui l’oblige à s’éloigner de Nancy pour suivre des cures et obligent Henriette à jouer un rôle de plus en plus important dans la marche des affaires.

Ces lettres inédites constituent donc un témoignage de tout premier ordre sur les composantes de la personnalité de l’homme et de l’artiste, sur ses brillantes relations, mais aussi sur ses angoisses de créateur, d’industriel et de citoyen. De plus, ces lettres révèlent la femme et l’épouse exceptionnelle que fut Henriette.

Philippe Thiébaut est l’auteur notamment de « René Lalique Correspondance d’un bijoutier Art Nouveau 1890-1908 » paru à La Bibliothèque des Arts.

Jacqueline Amphoux est l’arrière-petite fille d’Emile et Henriette Gallé.

Cet ouvrage est publié avec le soutien de La Fondation d’entreprise La Poste.
Si les « Ecrits pour l’art » réunissant bon nombre de textes de Gallé que son épouse Henriette avait publiés en 1908, quatre ans après la mort de son mari, disent beaucoup de notre artiste (né en 1846 à Nancy où il mourut en 1904), ils ne disent pas tout. Seule son abondante correspondance permet en réalité de saisir sa personnalité complexe d’homme et d’artiste.
Ce qui est révélé ici est certainement la part inaccessible, la plus intime également, de la correspondance de notre artiste qui doit être considérée comme inédite : celle, croisée entre les deux époux, conservée par leurs descendants.
Cette correspondance est composée de trois temps forts :

- Les lettres qui précèdent le mariage avec Henriette, célébré au printemps 1875.

- Les lettres échangées à un moment où Emile Gallé s’impose sur la scène nationale et internationale avec le succès retentissant qu’il remporte à l’Exposition universelle de Paris en 1889 et devient une personnalité du Tout-Paris mondain, littéraire et artistique.

- Les lettres de l’époque des difficultés, contemporaine de l’Exposition universelle de 1900 avec les premiers symptômes du mal qui l’oblige à s’éloigner de Nancy pour suivre des cures et obligent Henriette à jouer un rôle de plus en plus important dans la marche des affaires.

Ces lettres inédites constituent donc un témoignage de tout premier ordre sur les composantes de la personnalité de l’homme et de l’artiste, sur ses brillantes relations, mais aussi sur ses angoisses de créateur, d’industriel et de citoyen. De plus, ces lettres révèlent la femme et l’épouse exceptionnelle que fut Henriette.

Philippe Thiébaut est l’auteur notamment de « René Lalique Correspondance d’un bijoutier Art Nouveau 1890-1908 » paru à La Bibliothèque des Arts.

Jacqueline Amphoux est l’arrière-petite fille d’Emile et Henriette Gallé.

Cet ouvrage est publié avec le soutien de La Fondation d’entreprise La Poste.

Broché / 352 pages
12 x 19,6 cm / 16 illustrations en couleur
Prix : € 29.00          CHF 35.00


Quantité :